Flash info...

Au bord de la caldeira du Karthala - Choungou chagnoumeni

 

 

Ascension du Karthala du 10 au 12 mai 2017

le 10 mai : montée du village de Mvouni vers le camp de base à 1600m d'altitude

le 11 mai : ascension jusqu'à 2300m, approche du cratère du Choungou Chahale et retour au camp

le 12 mai : retour depuis le camp jusqu'au village

 

Au départ : 19 élèves motivés

1er jour

 

 

    

    

 

          Montée dans la forêt tropicale...

 

 ...sous l'oeil d'espèces d'oiseaux endémiques

           

          Courol de Grande Comore (Leptosomus gracilis)              Zosterops du Karthala (Zosterops mouroniensis)

 

   Dans la fraîcheur des tunnels (creusés par d'anciennes coulées de lave fluide)

 

On attrape quelques framboises en passant

 

 

Repos après le montage des tentes au camp de base

 

 

    Autour du feu de camp, on mange et on se réchauffe...il fait 12°C !

 

2e jour

En marche vers le sommet !

 

 

Cratère et front de la coulée de lave de 1972

 

Heureusement, il y a des fraises jusqu'au sommet pour les vitamines

 

 

Marche dans les poussières  et entre les blocs projetés en 2005-2007 lors de la dernière éruption

 

 

 

Une éruption !!!!  ;-)

 

 

 

Non, le cratère du Choungou Chahale est très calme dans la caldeira

 

 

 

Pique nique au sommet (buissons de plantes endémiques : Philippia comorensis)

 

Retour au camp

 

3e jour

 

Le camp est plié : retour vers la civilisation !

 

Les porteurs se mettent en marche

(14 porteurs du village de Mvouni, pour nos sacs, tentes et matériel)

 

On redescend à travers la forêt du Karthala

                                                                                               

 

 

Dernières goyaves rouges / Mtsongoma (Psidium cattleyanum)

 

Retour à l'école, les amis et les familles attendent les héros du jour !

 

Un résumé en bande dessinée (Eber et Alinavaz)

 

Félicitations à tous les élèves !

Merci au guide et porteurs du village de Mvouni, ainsi qu'aux militaires accompagnateurs

 

 

 

Jérôme OSTER, professeur de SVT